Si le corps est notre allié, pourquoi nous fait-il souffrir, parfois ?