La Pleine Conscience, une belle alternative dans le traitement des addictions

Forte de nombreuses applications performantes dans les thérapies psychologiques modernes, la Pleine Conscience poursuit son avancée. Désormais adaptée au traitement des addictions, elle élargit l’étendue de ses bienfaits et compétences.

Une pratique de santé et de bien-être

Essentiellement connue du grand public pour son existence dans la sphère du bien-être et sa pratique en tant que méditation de Pleine Conscience, cette dernière, autrement nommée « Mindfulness » en anglais, a su développer ses vertus en s’inscrivant dans les champs de la médecine et de la psychologie.

Fer de lance des nouvelles thérapies cognitives et comportementales, elle symbolise le retour aux valeurs de sagesse et de calme intérieur prônées par le bouddhisme. Valeurs, pratiques et exercices, auxquelles elle confère une véritable légitimité scientifique.
Technique consistant à poser son attention sur le moment présent, elle est ainsi devenue une solution curative dans de nombreux protocoles psychologiques.

Le MBRP, un programme dédié au traitement des addictions

Basé sur le protocole précurseur, MBSR de gestion des émotions et du stress, ainsi que sur le MBCT, de gestion et de prévention des rechutes dépressives, le MBRP est né à la fin des années 2000.

Crée par le psychologue G. Alan Marlatt et ses confrères, il incarne l’ambition de prévenir les rechutes liées à l’addiction. De son nom anglais, « Mindfulness Based Relapse Prevention », le MBRP se veut un soin ciblé à destination des populations en phase de désintoxication.

Une haute ambition

Etudiée dans l’optique de favoriser la prise de conscience des risques de rechute, cette formation possède l’atout de susciter la responsabilisation. En développant une observation neutre et bienveillante, les participants sont invités à identifier les schémas qui les conduisent vers l’addiction.

Toute l’ambition du programme consiste à les aider à démanteler le cercle vicieux qui les entraîne à reproduire l’addiction, tout en construisant de nouvelles habitudes vertueuses.

A l’instar des autres thérapies, la Pleine Conscience et la pratique de la méditation de Pleine Conscience, ont une place centrale au cœur de ce dispositif. Structurée de la même manière que le MBSR et le MBCT, à l’image d’une formation progressive de huit séances, le MBRP associe également la synergie du groupe afin de créer un élan de motivation supplémentaire.

Une solution adaptée et prometteuse

Supplément d’âme, il allie dans son programme plusieurs stratégies issues de la psychologie contemporaine afin de conforter l’impact de son action face au challenge de l’addiction.

Le MBRP propose, de plus, une séance de relance, quelques semaines après la fin du programme afin de vérifier la persistance des effets positifs du protocole dans la vie de ses participants.En effet, encore plus que dans certaines pathologies, le défi majeur dans le traitement de l’addiction se positionne sur le prolongement des efforts et des bonnes pratiques dans la durée.

Bien que relativement récent, par rapport aux autres protocoles, le MBRP dispose de résultats particulièrement positifs qui lui promettent un avenir et un succès florissants.

En développant l’acceptation des situations et des émotions ainsi qu’en favorisant et encourageant l’autonomie des participants, la Pleine Conscience, œuvre patiemment pour une nouvelle manière de vivre. Plus belle, plus harmonieuse et indéniablement plus saine.

%d blogueurs aiment cette page :