La pleine conscience dans la gestion de la douleur chronique

Qu’est-ce que la pleine conscience ?

Considéré comme la troisième forme de sagesse, la pleine conscience ou « Mindfulness » a été initié par l’américain Jon Kabat-Zinn, alors professeur à l’université du Massachuchets dans les années 70. La pleine conscience est basée sur la méditation et elle est essentiellement ancrée dans le moment présent. Le premier programme de Jon Kabat-Zinn, sous le nom de MBSR (Mindfulness Based Stress Réduction Programm), a été créé pour aider les personnes souffrant de stress, d’anxiété, mais aussi de douleurs chroniques. La pleine conscience prend racine dans le présent, et nous invite à prendre conscience de toutes nos émotions, quelles soit bonnes ou mauvaises.

La pleine conscience pour venir à bout des douleurs chroniques

La méditation de la pleine conscience est utilisée depuis les années 70 dans de nombreuses cliniques américaines. La perception de la douleur est différente selon chacun, mais la douleur apporte stress, angoisse et mal-être. Grâce à la méditation de la pleine conscience, ce sont différentes pathologies qui peuvent être soignées comme le stress, l’anxiété chronique, l’insomnie, et de nombreuses douleurs chroniques engendrées par de longues maladies, comme le cancer. Les mécanismes de la Mindfulness se situent à deux niveaux. La régulation cognitive permet d’identifier les pensées négatives. Puis, la régulation émotionnelle améliore la capacité d’acceptation, de recul et de modulation dans les émotions les plus douloureuses.

La thérapie d’acceptation et d’engagement

La thérapie d’acceptation et d’engagement, également appelé « ACT » consiste à redonner à nos émotions douloureuses, la place qui leur revient. L’ACT a bout pur d’augmenter la flexibilité psychologique. C’est-à-dire qu’elle va nous aider à refouler les symptômes qui entravent notre quotidien. Afin d’obtenir ce niveau de flexibilité, il est important d’accepter pleinement le présent et être prêt pour accueillir nos pensées et émotions actuelles. La pleine conscience intervient alors. Pour augmenter la flexibilité psychologique de chacun, l’ACT utilise des stratégies d’acceptation de pleine conscience. La pleine conscience va aider les patients à être dans le moment présent. Grâce à cela, ils seront prêts à accueillir leur souffrance au lieu de la rejeter. L’ACT et la pleine conscience prennent racine dans le même mot, « l’acceptation », et sont donc complémentaires.

Mindfulness, comment faire ?

Il a été prouvé scientifiquement que nous bénéficions d’un pouvoir d’autoguérison. À travers la méditation de la pleine conscience, et grâce aux techniques qui nous nous avons la possibilité d’apprendre, on arrive à soulager ses propres douleurs chroniques. Si la douleur est bien réelle, ce sont souvent les émotions négatives que génère cette douleur qui nous empêchent d’avancer. Le contact avec « le moment présent » est la clé de la réussite. Avoir pleinement conscience de l’ici et du maintenant, vous permettra petit à petit de vous débarrasser de toutes vos douleurs. La méditation de pleine conscience est un outil extraordinaire pour se débarrasser de ses angoisses. En la pratiquant 30 minutes par jour, vous arriverez à un résultat concret.

Mindfulness, où se renseigner ?

Si la technique du professeur Jon Kabat-Zinn a fait de nombreux petits, il existe malheureusement quelques charlatans qui disent pratiquer la MBSR. Plusieurs associations françaises ont été créées, et il est possible de s’y renseigner, comme :
« https://www.association-mindfulness.org/ »
« https://www.association-mindfulness.org/membres-actifs.php »
« http://www.pleineconscience-france.com/ »
« http://www.mindful-france.org/ »

%d blogueurs aiment cette page :